La science prouve que vous ne pouvez pas trop tenir votre bébé

Publié par BabyShop Maroc le

Une nouvelle étude montre que câliner votre bébé (tôt et souvent!) Présente d'énormes avantages pour le développement du cerveau, en particulier pour les bébés prématurés.

Bonne nouvelle pour nous tous avec cet ami ou membre de la famille qui aime nous reprocher de "gâter" nos bébés en les tenant trop souvent. Selon une nouvelle étude, vous ne pouvez JAMAIS câliner trop votre nouveau-né. Et en fait, le toucher est essentiel au développement du bébé et présente des avantages assez importants pour le développement du cerveau.

Des chercheurs de l'Hôpital Nationwide Children's Hospital dans l'Ohio ont observé 125 nourrissons prématurés et nés à terme pour voir comment ils réagissaient au toucher doux et voici ce qu'ils ont trouvé: Les bébés prématurés étaient plus susceptibles d'avoir une réponse au toucher réduite que les bébés nés à terme. Et les prématurés qui étaient davantage exposés à des procédures médicales douloureuses risquaient également moins de réagir au toucher.

 

Ma fille était enceinte, alors cette nouvelle m'a d'abord rendu triste. Mais comprenez bien ceci: les bébés prématurés dont les parents et / ou les personnes responsables des soins des enfants au sein ont eu un toucher plus doux ont en fait réagi plus fortement que les bébés prématurés qui n'ont pas été touchés ou tenus aussi souvent. Je suppose donc que toutes les heures que j'ai passées chaque jour à bercer ma petite fille nouveau-née sur la chaise à côté de son incubateur ont porté leurs fruits. Ce qui, selon la chercheuse principale, la Dre Nathalie Maitre, est la preuve qu'un toucher doux et positif peut réellement aider le développement du cerveau.

"Il est essentiel de veiller à ce que les bébés prématurés reçoivent un toucher positif , tel que des soins peau à peau des parents, afin d'aider leurs cerveaux à réagir au toucher doux d'une manière similaire à celle des bébés qui ont vécu une grossesse complète dans l'utérus de leur mère", at-elle déclaré. a expliqué. "Lorsque les parents ne peuvent pas faire cela, les hôpitaux peuvent envisager de faire appel à des ergothérapeutes et à des kinésithérapeutes pour leur proposer une expérience tactile soigneusement planifiée, parfois absente d'un établissement hospitalier"


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.